Se lancer dans le blogging : comment et pourquoi ?

On peut tous, un jour où l’autre, avoir cette envie de créer un site web. On ne sait explicitement pas de quoi il sera formé, de quoi il traitera et ne traitera pas, on sait juste que l’on a envie de concrétiser cette chose encore abstraite.
Le blogging c’est quoi ? C’est une communauté de personnes déjà présentes, autrement appelée blogosphère, soit tous ces blogueurs et blogueuses déjà en action, mais c’est aussi cette communauté qui se crée, ce lien qui prend peu à peu naissance entre le blogueur et les lecteurs. Le blogging, sur papier, c’est ce constant partage, les découvertes, les envies dévoilées et un jardin secret qui s’ouvre.
Le site d’un chacun peut être très varié d’un autre. L’un peut traiter de recettes tandis que l’autre dévoilera ses plus beaux clichés, l’un a pour passion la cuisine tandis que l’autre, la photographie.
Mon blog traite de choses variées mais je me base principalement sur la mode et le lifestyle, avec des tendances pour la beauté de temps à autres.
Il faut savoir trouver ses domaines sans se perdre dans toutes ces possibilités et ne pas en faire trop ou pas assez.
Le blogging c’est toute une stratégie et il faut savoir en trouver les plus profonds secrets.

 

 

AVANT TOUT, AVOIR UN APERÇU DE CE QUE C’EST…

À la création de notre blog, on peut vouloir se lancer les yeux fermés en décidant d’ignorer tout de ce monde, mais il y a quand même des choses à savoir. Une simple introspection à faire, savoir se connaître et savoir ce que l’on veut.

  • Il faut être sûr d’aimer écrire.
    –> En cas contraire, au bout de deux ou trois articles, vous serez lassés. Tenir un blog est un engagement, avant de se lancer dans cette aventure il faut être sûr que l’écriture fasse partie de notre quotidien et qu’elle ne sera pas un problème au fil du temps. J’ai déjà rencontré des blogueurs qui avaient arrêté car ils n’avaient plus cette envie d’écrire. Alors bien sûr, l’inspiration n’est pas sur commande, et bien sûr il n’est pas non plus obligé de tenir son blog sur des années dès la création. Mais il faut éviter de garder un blog un mois, croyez-moi c’est une réelle perte de temps et d’argent si vous décider d’acheter votre propre domaine et tout le design dès le début. J’ai attendu presque trois ans avant cela. La première année, j’étais très absente et irrégulière, je n’étais pas sûre du tout de garder ce blog, tout s’est concrétisé après.
  • Il faut savoir trouver le temps.
    –> Dur dur de jongler entre son site, les études, le boulot et les activités à côté. J’ai moi-même eu beaucoup de mal à trouver un équilibre. Pour le moment, le fait d’être en pause dans mes études me permet de me consacrer presque à 100% au blog. Et je ne peux que m’en réjouir. L’an passé, j’avais pour habitude de basculer dessus à la fin de la rédaction de mes TDs; pendants les pauses entre chaque cours pendants que les amis, eux, partaient fumer; le soir avant de dormir; un jour du weekend ou même plusieurs pendant la semaine des vacances. J’étais très restreinte et les études en droit demandent de constantes recherches et teneur en informations. Je vivais au rythme et to-do listes et bullet journals, c’est toujours le cas, mais c’était primordial à cette époque. Mon temps était compté et j’essayais un maximum de le respecter et ne pas déborder sur une activité. Pour la gestion du temps, je pense que les to-do listes sont parfaites.
  • Il faut avant tout faire ça pour soi…
    –> … tout en gardant en tête la notion de partage. Un blog c’est avant tout pour le plaisir personnel, un moment de distraction et de détente. La relaxation après la dure journée de travail. Mais il ne faut pas oublier que c’est un réseau social, qu’on est lus de tout le monde et que c’est à partir de ce moment là que ça devient un partage. Écrivez selon vos envies mais n’oubliez pas que ce n’est sans doute pas le point de vue de l’autre, ce détail est à préciser. Si vous décidez d’aborder des sujets qui fâchent, n’oubliez pas que vous aurez des retours et qu’il faudra être apte à les accepter, à y répondre et lancer le débat sans divaguer. Vous serez parfois surpris des retours.
  • Il faut savoir que la blogosphère est un monde très vaste…
    –> … le mieux est de savoir se distinguer d’entrée de jeu. Pourquoi cette personne irait lire cet article de votre blog alors qu’il y a mieux là-bas ? Sans doute mieux écrit, ou avec de meilleures photos, ou bien le sujet que vous traitez est trop commun ou vu et revu. Bien sûr il est permis d’écrire un article vu et revu, à condition de le faire à sa sauce. Je suis certaine que cet article sur le blogging que j’ai écrit, d’autres petites mains ont eu l’idée avant moi. Le truc c’est que je n’en ai aucune idée et que je n’ai pas été jeter un œil. Sans doute pour ne pas lire une seule phrase, l’avoir en tête et me dire “elle est vraiment bien cette phrase, je me dois de la placer quelque part” parce que même si on cite la personne dans son texte, au final ça sera semblable et le lecteur préférera partir sur le blog de l’auteur de la phrase parce qu’il aura trouvé mieux. Créez-vous votre propre monde, mixer un peu de ci avec un peu de ça, amusez-vous et surtout distinguez-vous. J’ai presqu’envie de dire, que comme dans le monde réel, c’est la clé de la réussite.

 

 

… TOUT EN AYANT PRIS CONNAISSANCE DES FONDAMENTALES…

Après cette introspection, il faut avoir en tête que tenir un blog n’est pas non plus un jeu, que c’est quelque chose à prendre au sérieux et qu’il y a des règles à respecter.

  • Il ne faut pas plagier.
    –> Ai-je réellement besoin de m’étaler sur le sujet ? Le plagiat, en termes juridiques, est un vol de la propriété intellectuelle. Il n’est pas puni par la loi mais reste immoral. Et entre nous, avez-vous vraiment envie d’être immoral et pas du tout authentique sur votre blog ? Malheureusement pour ceux qui vivent du plagiat, il est très souvent détecté et parfois sanctionné. La sanction peut être la perte de ses plus fidèles lecteurs, l’auteur que vous avez plagié peut être mis au courant et dommage pour vous si vous l’adoriez, ou alors vous serez fichés, vous savez c’est comme ce compte Twitter “AlexOTime” le roi du plagiat. Il a un très grand nombre d’abonnés, mais parfois quand je tombe sur un de ses tweets, les premières réponses sont souvent “j’ai retweeté puis j’ai vu que c’était AlexOTime qui avait tweeté, alors j’ai annulé”, j’avoue moi-même rire à certains tweets et quand je vois que c’est lui qui a tweeté, je me retiens de ne pas retweeter, parce que je ne suis pas sûre de s’il est la source de ces mots et que je n’ai pas envie de lui donner cet encouragement. Vous n’avez pas vraiment envie d’être considéré comme lui, on est d’accord ?
  • Il faut éviter de prendre des photos qui ne sont pas de soi.
    –> Même si les photos Pinterest sont vraiment agréables à regarder, ce réseau social et ses utilisateurs ont leurs droits et Pinterest lance des sanctions. Combien de fois j’ai reçu ce genre de mail : “une épingle que vous avez enregistré de l’utilisateur xxxxxx a été supprimée car elle ne respectait pas les règles de la communauté”, ce qui voulait dire qu’une épingle que j’avais trouvée jolie sur le réseau et décider d’enregistrer dans un de mes tableaux avaient été volée par la personne à quelqu’un d’autre. Il en est de même si vous prenez les photos pour les mettre sur votre blog, si vous ne créditez pas, vous risquez d’avoir des problèmes avec la personne ayant pris ce cliché si un jour elle le découvre. Il ne faut pas se dire que cette personne est trop connue, ou loin de vivre dans votre pays, qu’elle ne vous retrouvera jamais, la vie est faite de surprises !
  • Il ne faut pas bâcler son travail et éviter les fautes d’orthographes.
    –> Soit le résultat d’un travail inachevé. Il vaut mieux prendre trois, quatre jours complets de rédaction, si le temps vous le permet, sinon étalez le sur plusieurs semaines si c’est un long article, plutôt que de se précipiter et vouloir le sortir pour le soir-même ou le lendemain. Être blogueur c’est savoir prendre son mal en patience et estimer le temps de la rédaction.
    Dans mon cas, un article mode est très rapide à écrire, en deux heures le tour est joué (lecture et relecture comprises), le plus long c’est la retouche photos. Souvent des éléments dans mes photos me gênent, comme le contraste, une personne apparente dans le champ, etc. On peut s’étaler à quatre heures de retouches dans le plus lourd des cas. Un article mode est court en écriture mais long en ajustements. Un article lifestyle ou comme celui-ci, blogging, est plus long en écriture qu’en photos. C’est ainsi que je gère mon temps : en sachant à l’avance quel article est bon pour sortir le lendemain, mercredi, et l’autre le dimanche, ce qui me laisse plus de temps pour l’écrire et modifier mes lignes à souhait. Ne bâclez pas votre travail, et si vous en avez assez, arrêtez et reprenez le lendemain.
    Pour éviter les fautes d’orthographe, le moment de la relecture est très important. Ou si vous n’êtes pas forts en orthographe, demandez à quelqu’un de fiable de relire pour vous. Je n’ai pas ce problème, mais je sais que pour les longs articles, j’aime faire les relire à mon chéri, il apporte un autre regard et voit des fautes où moi je ne les voyais pas. Personne n’a envie de lire un contenu plein de fautes, je suis la première à quitter le site quand on en arrive à trois fautes par phrase…
  • Il faut avant tout se faire plaisir et se faire confiance.
    –> Je le disais plus haut déjà, mais il ne faut pas oublier que tenir un blog c’est avant tout ça. Parlez de ce sujet qui vous fascine tant ou vous passionne depuis peu. N’attendez pas de retours, on n’en reçoit pas toujours, inutile de se décourager quand vous n’en avez pas et vous dire que vous ne faites pas assez bien. Il y a quelques jours, une amie blogueuse me disait “j’ai peur de ce que les gens peuvent penser et de l’image que je vais renvoyer” ou encore “quand j’écris mes idées, je retourne en arrière tellement j’ai l’impression que c’est nul”, je dois avouer que c’est elle qui m’a inspirée à la rédaction de cette sous-partie. Je lui avais alors répondu de faire ce qui lui semblait bon de faire, de faire ce qu’elle aimait et c’est ainsi qu’elle verrait qui sont les vraies personnes qui la soutiennent, les autres partiront mais peu importe, ils ne comptaient, au final, pas. Foncez, ne pensez pas à l’avis de l’autre, il est souvent fermé et restrictif.

 

 

… ET DE SA COMMUNAUTÉ.

Votre communauté prendra peu à peu de l’ampleur selon les centres d’intérêts, l’œil artistique, le dévouement, le lieu où vous vivez et tant d’autres choses. Vos lecteurs vous connaissent, c’est pour cela qu’il est intéressant pour vous d’apprendre à les connaître à votre tour.

  • Il faut laisser les autres critiquer son travail.
    –> Pourquoi pas au même moment de la relecture par quelqu’un d’autre pour les fautes d’orthographe pour commencer ? Lui demander en même temps, ce qu’il en a pensé. Viendront ensuite les retours en commentaires ou sur vos réseaux sociaux. On reste dans la notion de partage, on voit ce que les lecteurs n’aiment ou n’aiment pas et on s’améliore par la même occasion. C’est tout bénef’ vous ne trouvez pas ? Accepter les critiques c’est aussi montrer son ouverture d’esprit et élargir ses qualités envers le lecteur, il va aussitôt se dire “c’est vraiment quelqu’un à l’écoute, il a pris en compte mes recommandations, c’est appréciable”. Encore une fois, j’ai vu des blogueurs étant réputés pour supprimer tous les commentaires qu’ils jugeaient de négatif car ils critiquaient, d’une mauvaise façon, leur travail. C’est une chose que je ne perçois pas, il est bon d’être critiqué, d’un bon ou mauvais œil, c’est ce qui nous aide à évoluer, tant que la critique est construite. Si je venais à avoir un commentaire mesquin, dénué de sens et qui ne fait pas plus de trois mots, je pense que je le supprimerais moi aussi, les ondes négatives ne sont pas invitées chez moi ! Mais s’il est construit, alors je le prendrai en considération.
  • Il ne faut jamais négliger ses abonnés.
    –> Toujours leur répondre est primordial, c’est ainsi que se créera la communauté et un cercle de confiance et de bonne entente. Ne jamais oublier que c’est grâce à eux que votre blog continue de vivre. J’ai et aurai toujours cette reconnaissance envers mes abonnés et lecteurs. Leurs mots me sont d’une grande aide et d’une inspiration quotidienne. Je prends plaisir à répondre à leurs commentaires et messages privés. Vous savez, j’ai cette phrase en tête depuis le début de l’article : “never take someone/anything for granted” soit ne jamais rien prendre pour acquis, ne pas oublier la valeur d’une chose ou de quelqu’un. Je trouve que cette phrase colle à merveille à cette partie mais qu’on devrait aussi la lire tous les jours, pour toutes les circonstances de la vie. Parce que tout est toujours appréciable.
  • Il faut poser des questions.
    –> Si vous ne savez pas comment entretenir vos liens avec vos lecteurs, faites les interagir, l’aisance viendra avec le temps. Pour une petite communauté avec peu de retours, c’est le meilleur moyen de les garder connectés, mais aussi un moyen de mieux les connaître. Pour les plus grandes communautés, ils viendront d’eux mêmes vous parler mais c’est toujours agréable de lire leurs réponses et voir leur investissement. Continuez de nourrir ce lien entre vous, il n’y a rien de plus vrai !
  • Il ne faut pas trop divaguer.
    –> Pour avoir et tenir une communauté, il faut avoir de principaux centres d’intérêts et sujets. Comme je le disais en début d’article, je suis centrée lifestyle et mode principalement. J’ai quelques divergentes avec les voyages, la beauté, etc mais je m’en tiens à ces deux catégories principalement. Le mieux serait d’en avoir trois. Si vous dépassez ce quota, vos lecteurs ne sauront plus où donner de la tête. Ceci n’est qu’un petit conseil supplémentaire à prendre ou à laisser. Comme je disais, écrivez pour votre plaisir, mais si votre but est de fidéliser une communauté, ne divaguez pas trop dans vos sujets !

 


Voilà que s’achève mon tout premier article blogging. Pour être honnête, j’étais partie d’un essai et n’étais pas sûre du tout de le publier. Mais plus j’écrivais, plus je me découvrais une passion pour cela ! Ça a été une réelle découverte et une plaisante surprise pour moi. J’espère que pour toi aussi.
J’ai commencé avec cet article parce que c’est principalement la question qui me revient le plus dans mes messages privés. Comment se lancer dans un blog ? Comment débuter ? Comment savoir que c’est réellement ce que l’on aime ?
Les “comment et pourquoi” du titre étaient tels que le comment induisait le pourquoi. C’est pour cela qu’il n’y a pas réellement de réponses à cela. Au fur et à mesure des lignes, je répondais au comment à base de “il faut” et “il ne faut pas” et cela devait dévoiler en toi l’engouement qui te mettrait sur la piste du pourquoi.
Alors, es-tu fait pour ça ?

Dis-moi tout !

Mais surtout, il ne faut jamais oublier que les débuts d’un blog peuvent être durs et longs, ne te décourages jamais et repousse tes limites toujours plus loin !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !
Suivre:
Partager:

4 Commentaires

  1. hecerosa
    25 février 2018 / 10:06

    quel bel article, j’aime beaucoup ton style d’écriture j’ai hâte de voir les prochains articles blogging 😙

    • Manon
      Auteur
      25 février 2018 / 11:19

      Hey ma jolie !
      Merci beaucoup, tu ne sais pas à quel point ça peut m’encourager ♡

  2. 25 février 2018 / 2:32

    Hello !
    Merci pour ton article ! Très bien écrit et avec de nombreux bons conseils ! Toujours un plaisir de te lire, bon dimanche 🙂

    • Manon
      Auteur
      25 février 2018 / 7:35

      Hey ma Lea,
      C’est avec plaisir, merci à toi j’ai envie de dire ! Le blogging c’est une grande première pour moi alors un grand merci !

      Belle soirée ♡

Laisser un petit mot