Mes études entre parenthèses

Voilà un article particulier au titre particulier que je vous présente aujourd’hui.
Si vous n’êtes pas encore au courant, je fais des études de droit à l’université Savoie-Mont-Blanc de Chambéry depuis septembre 2016. Ce qui m’avait fauchée d’entrée de jeu, c’est que je n’allais pas seulement étudier le droit, j’allais aussi me prêter à l’exercice de l’économie. La première année est telle : moitié droit, moitié économie. Et je fuis l’économie depuis le lycée, j’ai fait un bac littéraire juste pour ne pas avoir d’économie en ES (ironique, le E signifie économie).

Et le plus drôle dans tout ça, c’est que j’ai validé l’économie et pas le droit à la fin de ma première année. Mais le droit… voyez comment tout le monde en parle du droit !

J’étais allée en droit dans l’unique souhait de devenir avocate pénaliste. Les études ne m’ont pas dégoutée de ce métier… quoiqu’un petit peu. Je savais dans quoi je me lançais quand j’ai fait le pas, je connaissais les nuances du droit, tous les trous noirs. Mais les études que j’ai fait jusqu’à ce jour m’ont montré à quel point c’était mensonger, à quel point c’était un univers cruel et inhumain. Vu par mes yeux. Je ne veux décourager personne qui envisage ces études ou qui sont déjà dans leur cursus. Le droit reste très intéressant, j’ai toujours aimé le contenu de mes cours, je suis toujours autant curieuse et j’aime autant assister à un cours.

Seulement ce n’est pas moi. Mentir, me montrer cruelle et inhumaine. Et pire encore, comment je pourrai vivre bonnement si je me retrouve à défendre des pédophiles, violeurs et meurtriers ? C’est tout sauf moi.

Alors j’ai pensé à des alternatives. Agent immobilier me semblait justifiable, pouvoir donner un toit à des familles, les voir s’émerveiller. Je préfère ça… mais pas assez pour en jouer ma vie.

Cet été, j’ai beaucoup réfléchi. J’avais raté ma première année. Je ne comptais pas aller aux rattrapages. Quitte à réussir mes études, autant les réussir à fond et refaire une première année plutôt que tout miser sur une semaine de révisions avant les rattrapages.
Mais je ne voulais pas refaire cette première année de droit.

J’avais dans mes plans d’aller en Information-Communication, toujours dans la même fac, pour étudier le journalisme. Mon rêve de grande date.
Malheureusement je m’y suis prise bien trop tard pour une filière sélective. Il faut dire que jusqu’au dernier moment je n’étais pas sûre de mon choix. J’ai beaucoup de mal à prendre une décision à la hâte.

Par dépit, je me suis relancée dans une première année de droit, toujours en réfléchissant à des plans. Je me surprenais en plein cours de droit constitutionnel à regarder des écoles de couture sur Paris.

Parce que c’est ce qui m’intéresse. Le journalisme, la presse écrite, le tissus, le vêtement, la création.

À l’heure actuelle, je ne sais toujours pas ce que je ferais en septembre prochain, mais ce que je sais c’est que le droit et moi c’est fini.

Trop de stress inutile, trop de travail inutile, trop d’intensité.

Maintenant je me dirige vers un avenir plus lumineux, un avenir dont j’ai toujours rêvé. Le journalisme de mode, le stylisme ou même l’entreprenariat en créant ma propre boîte de confection de vêtements et en les revendant sur le site web que j’aurais aussi crée.

À voir où tout cela me mènera !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Suivre:
Partager:

14 Commentaires

  1. 30 novembre 2017 / 12:49

    Comment je te comprends. J’ai également arrêter mes études de droit à Panthéon-Assas l’année dernière. J’ai eu ma licence et je sais que mes proches souhaitaient absolument que je m’oriente vers l’avocature. Seulement je me suis surprise l’année dernière à ne plus pouvoir me concentrer sur mes cours, à regarder des écoles de stylisme ou bien de communication et je passais plus de temps à créer qu’à réviser. Mes vraies passions ? La communication et la mode. Du coup, je me suis réorientée cette année dans une licence de communication et je compte bien me mettre en auto-entrepreneuriat prochainement.
    Fonce vers ton rêve, vers tes envies et tes désirs. On a qu’une vie et même si au départ ça paraît compliqué de trouver sa voie ensuite ce n’est que du bonheur.
    Courage courage ! Tu vas y arriver !

    Des bisous ♡

    • Manon
      Auteur
      1 décembre 2017 / 9:47

      Hello Eva, tu ne peux pas savoir à quel point ton message me fait du bien. Je me retrouve, actuellement, totalement en toi. Je suis exactement dans la même situation !
      Les cours en communications te plaisent ? Ils sont intéressants ?

      Comme tu dis on n’a qu’une vie, je compte bien faire ce qui me plait !
      Merci beaucoup,
      je t’embrasse ♡

  2. 28 novembre 2017 / 9:59

    Il faut t’écouter, c’est la clef ! Ne laisse personne te dire ce que tu dois faire, tu es la seule à le savoir vraiment. Réfléchir avant de s’orienter n’est pas une perte de temps malgré ce que l’on essaye de nous faire croire. Perdre du temps c’est regarder sa vie passer à côté de soi parce que l’on a suivi une voie qui ne nous ressemble pas… Hâte de voir vers quoi tu vas aller !

    • Manon
      Auteur
      28 novembre 2017 / 4:13

      Merci pour ce conseil Céline, il est vrai qu’à ce moment de ma vie je suis perdue alors moi aussi j’ai hâte de voir quel chemin je vais prendre, pour le moment je n’en ai aucune idée…

  3. Sophie's Way
    22 novembre 2017 / 10:15

    J’ai repris mes études aussi ! J’ai commencé par une fac de cinéma. Je n’étais clairement pas fait pour ça. Que de la critique, suivant un certain courant de pensée, pas de créativité … J’ai vite arrêté ! J’ai travaillé pendant 1 an pour pouvoir réfléchir et passer mon permis, et je me suis tournée vers la psychologie. Je voulais aider les gens.
    Aujourd’hui je change encore beaucoup d’avis sur ce que je veux faire, mais ma voix se dessine peu à peu. Qu’est ce que je veux faire ? Je ne sais pas. Mais maintenant je sais ce que je ne veux pas faire !
    Ca va être long, mais je crois en toi 🙂 Courage !

    • Manon
      Auteur
      22 novembre 2017 / 2:52

      Comme quoi ! On se lance en pensant qu’on a fait le bon choix et au final c’est tout le contraire… c’est un mal pour un bien 🙂
      Je vais aussi faire comme toi tu avais fait, travailler jusqu’à septembre prochain et –enfin– passer mon code qui m’attend depuis bientôt 4 ans et espérer passer mon permis d’ici là 🙂
      Je pense qu’on veut un peu tout faire, c’est dur de se limiter à un seul choix qui va nourrir notre vie entière. C’est dur de vivre dans la routine continuelle…
      Je te souhaite bien du courage aussi, et de la réussite
      Des bisous,
      Manon ♡

      • Sophie's Way
        29 novembre 2017 / 10:01

        Je suis d’accord ! Après je ne me suis pas posé la question de ce que je voulais vraiment faire plus tard, mais plutot quel style de vie je voulais !
        Est ce que je veux un métier qui me rapporte beaucoup d’argent ? Est ce que je veux rentrer à la maison le soir, est ce que je veux faire beaucoup de déplacement … 🙂

        • Manon
          Auteur
          29 novembre 2017 / 4:46

          C’est exactement les questions que je suis en train de me poser, bien plus simples pour trouver une réponse 🙂

  4. 20 novembre 2017 / 2:53

    Salut . Je suis complètement d’accord avec cette phrase : ” Trop de stress inutile, trop de travail inutile, trop d’intensité “. Je suis un peu dans la même situation et ce que j’ai retenu c’est qu’il faut se donner les moyens de faire ce qui nous plait. 🙂 Courage !

    • Manon
      Auteur
      20 novembre 2017 / 6:59

      Et ce n’est pas ce qui me plait… du moins pas pour en faire ma vie ! Une fois que je ferai ce que j’aime, là je pourrai moi-même le dire ! Courage à toi aussi, je te souhaite le meilleur.
      Et merci ♡

  5. 20 novembre 2017 / 8:19

    Avec la fac de tourisme, je m’attendais à ce que ce soit plus passionnant et au final je voyais ceux qui était en BTS tourisme faire des choses passionnantes. Et puis j’ai fini par me tourner vers mon amour pour la cuisine.

    Alors je te souhaite, de pouvoir faire ce que tu veux vraiment, de tout coeur ! Je te souhaite de réaliser tes rêves. Je serai ta première cliente ^^

    Bisous

    • Manon
      Auteur
      20 novembre 2017 / 10:32

      Tu as bien fait, vivre de son rêve doit être incroyable et se réveiller tous les matins pour aller au boulot doit l’être encore plus. Je te souhaites le meilleur dans ta vie ♡
      Merci beaucoup ça me touche, des bisous,
      Manon

  6. 19 novembre 2017 / 10:29

    Alala Manon je te comprends tellement. Je suis en fac d’anglais et même si ça me plait pas mal, je me dit que mon rêve de journaliste ou de community manager (parce-que c’est aussi ce qui m’intéresse) est bien loin. Ça fait un peu peur de ne pas savoir ou on va finir. Ma plus grande peur est de me retrouver à faire un boulot que je redouterais chaque jour. En tout cas j’espère que tu feras ce que tu veux parce-que tu le mérites carrément.

    des bisous ♡

    • Manon
      Auteur
      19 novembre 2017 / 3:32

      Lorsque je m’étais renseignée il était dit que LEA était très bon si on voulait se tourner plus tard vers le journalisme. De nos jours, on recherche des personnes bilingues !
      Tout ce que j’ai à te conseiller serait de foncer vers ton rêve, sinon un jour tu le regretteras et j’ai peur de ça. Après ta licence, pourquoi ne pas faire deux ans d’adaptation au journalisme ou community manager ?
      D’ici là tu as encore le temps de réfléchir, mais rien que d’avoir ça dans un petit coin de ta tête ça ne peut que te motiver 🙂

      Merci beaucoup, moi aussi j’ai encore un petit peu le temps de réfléchir d’ici septembre prochain..!
      Tu es adorable,
      je t’embrasse ♡

Laisser un petit mot