Sunday #6

Il est tard à l’heure de la rédaction de cet article, très tard. Nous sommes mercredi treize juillet et nous approchons approximativement les trois heures du matin. Dans mon cas, l’inspiration vient la nuit et j’ai déjà rédigé deux précédents articles. Je refuse d’aller me coucher sans avoir terminé l’écriture de celui-ci. En quel cas, je relirai les lignes avec plus d’attention dans la matinée pour n’épargner aucune faute.
Le dernier Sunday remonte à il y a assez longtemps, mi avril si mes souvenirs sont bons (et j’ai le don de publier mes Sunday’s tous les dix-sept je crois bien {dix-sept janvier, dix-sept avril, et maintenant dix-sept juillet}).

Commençons..!

Mon cataclysme

Autrement dit, ma vie. Ma vie est un désordre complet sans nom que j’aime qualifier pour moi-même de cataclysme.

Il en est de ma vie que je me sens grandie, davantage mûrie ces derniers mois. Je me suis énormément remise en question, j’ai relativisé et j’ai poussé d’énormes coups de gueule. Certains étaient à mon avantage, d’autres n’ont rien changé. J’ai hésité à faire un article complet sur moi-même déblatérant sur la tournure de ma vie ces derniers temps puis je me suis dit que, quite à faire un pavé complet, que je le fasse sur un des mes sunday’s. Je pense que mes dix-huit ans y sont pour quelque chose, je suis quand même majeure et n’acceptais déjà plus certaines choses avant de passer cet âge. Je suis majeure et j’ai estimé que j’avais le droit à mes privilèges, à enfin vivre comme bon me le semblait. Je suis majeure et ne suis plus une gamine. Bien sûr que l’âge ne fait pas la maturité de la personne, dans ce cas que je suis majeure depuis ma naissance. Non, bien sûr que non, j’ai toujours été mature, comme en avance sur mon âge et je pense que c’est ce qui m’a longtemps fait souffrir, d’être incomprise, de ne pas avoir de réels amis car trop en avance sur mon âge. Evidemment que je savais jouer, rire et vivre comme ma génération, mais je me remettais déjà beaucoup en question et me posais des questions qu’un enfant de huit ans ne se pose pas. Des questions sur la vie, l’existence, l’amour propre et l’amour en général, le bonheur, la conscience, l’art, la science, etc. Je m’étais crée ma propre philosophie avant même d’entendre ce terme. Je suis loin d’être surdouée (quel surdoué a son bac aux rattrapages..?) je pense juste être très curieuse depuis petite. Je cogite sans cesse et suis insomniaque depuis mon plus jeune âge, pour compenser le temps nous réfléchissons beaucoup, nous insomniaques. Pour en revenir à ces mois passés, sans trop rentrer dans les détails, je ne regrette aucun de mes actes desquels je suis ressortie plus mûre, je découvrais enfin quel bout de femme j’étais bien que j’ai encore du chemin à faire, je n’avais aucune confiance en moi-même et tout cela m’en a apporté (ou devrais-je dire que j’ai retrouvé ma confiance en moi-même).

Je ne vais parler que brièvement, d’ordinaire je garde cela pour moi et uniquement mon copain est au courant de ma vie de a à z. Je n’ai pas eu la plus simple des enfances, j’ai ressenti beaucoup de traumatismes encore présents en moi, beaucoup de solitude (bien que ma famille m’aime irrévocablement et inconditionnellement), de haine envers moi-même, de tristesse constante, l’impression de ne pas être à ma place. J’ai vécu des événements chamboulants, angoissants et c’est ce qui a fait ce que je suis à l’heure actuelle. Pour la plupart d’entre eux, je ne les comprenais pas car trop jeune mais en grandissant je suis heureuse de ne pas les avoir compris en temps réels.

Ma vie est et a toujours été un désordre complet.

J’en viens à dire que tout cela était en introduction, en rapport avec un tatouage que je vais me faire prochainement. Je ne vous dis pas encore quelle apparence il aura, ni à quel endroit il sera situé, je garde encore cela pour moi-même. Vous aurez quelques photos mais c’est un tatouage qui m’est très personnel et très important. Je pense le faire en même temps que ma maman veut faire le sien, son premier aussi qu’elle désire que je dessine, c’est à dire fin août à ma rentrée du Portugal (soleil et encre fraiche sous la peau ne riment à rien de bon !).

En boucle dans la playlist

• No One’s Here To Sleep -Naughty Boy, Bastille
• Flaws (acoustic live in Paris) – Bastille
• I Was Made For Loving You – Tori Kelly, Ed Sheeran
• Ignition – R. Kelly
• Come Get Her – Rae Sremmurd
• Don’t Let Me Down – The Chainsmokers
• One Dance – Drake
• Cheap Thrills – Sia, Sean Paul
• Sippy Cup • Cry Baby – Melanie Martinez
• Pills N Potions – Nicki Minaj
• House Of III Repute – Gutter Brothers
• Chocolate (acoustic version) – The 1975
• Fly – Ludovico Einaudi
• Bella’s Lullaby (Twilight) – Carter Burwell, Dan Redfeld, Elizabeth Hedman
• Lucky – AURORA
• Don’t Worry About Me – Frances
• City Of Angels (acoustic) – Thirty Seconds To Mars
• From Glass To Ice – Mathieu Saïkaly
• My One and Only Love – Jamie Cullum
• The Ocean – Mike Perry, Shy Martin
• Let It Go – James Bay
• Mack The Knife • St. James Infirmary – Louis Armstrong
• Bed Peace – Jhene Aiko, Childish Gambino
• From Time – Jhene Aiko, Drake
• Sick Like Me – In This Moment
• I Gave It All – Aquillo
• Someone New – Banks

Alors oui, ça fait beaucoup de chansons pour tout écouter en boucle mais ce sont des chansons accumulées sur trois mois ou même d’autres que je redécouvre. J’ai des styles musicaux très variés, allant du metal aux morceaux de piano ou bien même du vieux rap US/R’n’B aux sons rock et punk comme des chansons douces aux sons tendances que l’on entend à la radio.

Films

Je vais, à présent, vous parler de quelques films que j’ai récemment vu qui ne sont autres que Célibataire, mode d’emploi ; Amour et Honneur ; Nos Pires Voisins 2 et Le Monde de Dory.

 


• J’ai regardé Célibataire, mode d’emploi (How To Be Single) en VOD sur ma télévision avec ma maman alors que nous attendions mes résultats du rattrapage de mon bac. Nous étions toutes les deux vraiment très mal et dans un stress insoutenable. Ma mère, qui avait travaillé la nuit, ne trouvait pas le sommeil et moi-même, qui n’avait dormi que deux heures de la nuit, ne pouvait pas non plus dormir en attendant mes résultats. L’idée de regarder un film pour tuer le temps nous est venue comme par illumination.
C’est un film que j’ai beaucoup aimé, ma maman aussi. Il nous a bien fait rire et c’est tout ce dont on cherchait à ce moment précis ! Je vous laisse le synopsis ci-dessous :

“Il y a toutes sortes de manières de vivre en célibataire. Il y a ceux qui s’y prennent bien, ceux qui s’y prennent mal… Et puis, il y a Alice. Robin. Lucy. Meg. Tom. David… À New York, on ne compte plus les âmes en peine à la recherche du partenaire idéal, que ce soit pour une histoire d’amour, un plan drague… ou un mélange des deux ! Entre les flirts par SMS et les aventures d’une nuit, ces réfractaires au mariage ont tous un point commun : le besoin de redécouvrir le sens du mot célibataire dans un monde où l’amour est en constante mutation. Un vent de libertinage souffle de nouveau sur la ville qui ne dort jamais !”

 

• Il y a deux jours, avec ma soeur, nous recherchions un film en streaming sur mon ordinateur car mon papa canalisait la télé du salon pour regarder le tour de France. Je me suis rappelée que lorsque nous cherchions un film en VOD avec ma maman et juste avant de trouver Célibataire, mode d’emploi nous étions tombées sur Amour et Honneur (Love and Honor) et nous avions hésité entre les deux. C’est avec ma soeur que je l’ai regardé et je vous le recommande. Je ne suis pas forte pour moi-même résumer les films et tente trop de fois les spoilers, internet est mon allié dans ce genre de situations :

“En plein cœur de l’été 1969, Dalton, un soldat américain déployé au Vietnam, découvre que sa petite amie le quitte. Il fait la promesse de revenir chez lui pour la reconquérir. Son meilleur ami, Mickey (Liam Hemsworth), jamais le dernier lorsqu’il s’agit de s’amuser, décide de le suivre. Une fois sur place ils trouveront Jane et sa nouvelle amie Candace à la tête d’un mouvement anti-guerre. Les deux amis vont devoir prendre des décisions qui changeront à jamais leurs vies et leur feront découvrir le vrai sens de l’amour, l’honneur, et l’engagement.”


• Pas plus tard que ce vendredi nous nous sommes rendus au cinéma avec mon copain car il ne faisait pas très beau et que nous voulions voir un film depuis assez longtemps. Il s’agit de Nos Pires Voisins 2 (Neighbors 2), nous avions bien ris lors du premier et n’avons pas hésité une seconde pour voir le second. C’est typiquement le genre de films que j’aime regarder car juste après on se sent bien et de bonne humeur. Le seul bémol est qu’il ne dure qu’une heure trente et qu’il m’a paru vraiment très court, cela dit nous l’avions beaucoup apprécié.

“Mac et Kelly Radner, pour l’arrivée de leur deuxième enfant souhaitent s’installer en banlieue. Pour cela, ils doivent vendre leur maison actuelle.
Une sororité d’étudiantes décomplexées, les Kappa NU menée par Shelby (Chloë Grace Moretz), succède à l’ancienne fraternité de Teddy (Zac Efron), les surpassant largement en termes de débauche et tapage nocturne ce qui met à mal la vente de la maison.
Le couple n’a alors pas le choix de faire appel à leur ancien ennemi juré afin de mettre un terme aux agissements de cette sororité qui ne se laissera pas faire facilement.”

 

• Et dans la foulée, par surprise, mes parents ainsi que ma nièce se sont rendus au cinéma à l’heure où notre séance se terminait pour regarder Le Monde de Dory (Finding Dory). Mon copain souhaitait le voir mais de mon côté je n’étais pas réellement emballée, j’avais peur d’être déçue à côté du Monde de Nemo qui a suscité une partie de mon enfance. Mais, au contraire, je suis ressortie du cinéma totalement comblée, j’ai réellement adoré et suis retombée en enfance le temps d’un petit deux heures.

“Dory, le poisson chirurgien bleu amnésique, retrouve ses amis Nemo et Marin. Tous trois se lancent à la recherche du passé de Dory. Pourra-t-elle retrouver ses souvenirs ? Qui sont ses parents ? Et où a-t-elle bien pu apprendre à parler la langue des baleines ?”

Série

Je n’ai pas souvenir de vous avoir, explicitement, parlé de ma série préférée, The Fosters, chose qui m’étonne énormément (je n’ai pas de bande annonce cette fois-ci, toutes celles que j’ai vu sont créées par des fans et contiennent trop de spoilers). Je profite de ce Sunday ainsi que la reprise de la série avec le commencement de la saison 4 depuis quelques semaines pour vous en parler. Si vous me suivez sur Twitter, 50% de mes tweets sont basés sur cette série. C’est une série qui peut être regardée par un public diversifié, il n’y a pas de tranche d’âge minimale ni maximale, ce n’est pas, selon moi, une série pour ado. Cette série est une constante leçon de vie qui aborde tous les sujets tabous, je dirais, de la société actuelle. Famille homoparentale, famille d’accueil, couples mixtes, couples homosexuels, problèmes d’alcool, problèmes de drogues, suicide, viol, la violence, le problème des armes à feu, la mort, le racisme, la maltraitance morale, le cancer, les fausses couches, le sexe, la tromperie, et j’en passe. Je vous conseille vraiment, vraiment, VRAIMENT de commencer cette série si ce n’est pas déjà fait et de m’en laisser vos impressions ! De plus, chaque personnage est vraiment très intéressant (et attachant) car il a sa propre histoire avec son propre passé.

“Un couple de lesbiennes, Stef Foster, policière, et Lena Adams, proviseur adjoint dans un lycée sont les heureuses mamans de trois enfants : Brandon, le fils biologique de Stef, eu avec un précédent mari et des jumeaux adoptés, une fille nommée Mariana et un garçon appelé Jesus. Leur équilibre familial est bousculé lorsqu’elles accueillent une adolescente rebelle, Callie, au sein de leur foyer, et son petit frère…”


► Et vous ? Quelle est votre série préférée et/ou du moment ? Vos récentes découvertes musicales et cinématographiques ? Je serai heureuse d’en apprendre davantage sur vous et sur ce qui vous fait vibrer. C’est un article assez long et j’espère de tout coeur qu’il vous aura plu, je vous embrasse et vous dis à mercredi, même heure !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Suivre:
Partager:

Commentaires

  1. 17 juillet 2016 / 10:20

    Manon, Manon. J’ai l’impression de me lire dans cette article. Étant une enfant surdouée je suis une éternelle incomprise. J’ai sauté une classe, j’ai donc dû grandir plus vite que prévu, mais malgré ça, j’ai toujours été plus mature que les gens de “mon entourage”. Je n’ai pas eu la même enfance/adolescence que les autres, non seulement car il y a toujours eu ce fossé entre moi….et les autres, mais aussi car j’en avait pas vraiment envie au fond. Je suis aussi insomniaque, et j’écris beaucoup la nuit. Tu as vraiment de la chance d’avoir un copain sur lequel tu peux compter parce que je n’ai pas cette chance, et la solitude m’a toujours accompagnée. Enfin bref, j’arrête de parler.
    Tu es une personne extraordinaire Manon, ne l’oublie jamais.
    (si je peux te conseiller une chanson je te conseille Unsteady- X Anbasadors. Elle est dingue.)

    • Manon
      Auteur
      17 juillet 2016 / 10:47

      Ma Alyssa, ma belle Alyssa, je ne sais que dire face à ceci si ce n’est que j’ai les larmes aux yeux. Voilà pourquoi nous nous entendons si bien, entre incomprises et insomniaques nous savons de quoi nous parlons ! De ce que je vois nous n’avons pas eu totalement la même enfance à quelques détails près l’une et l’autre mais nous sommes à l’identique. Et ce qui en est ressorti de ton côté c’est un bout de femme resplendissant, tout fragile mais courageux et caractériel à la fois. J’aime cette fragilité, cette sensibilité, cette douceur et cette authenticité que tu dégages, j’en apprends tous les jours un peu plus sur ta personnes et je sais que tu es un petit être unique. Dix-huit ans de vie et je n’ai jamais connu quelqu’un d’aussi… beau ? Ton mental fait ta force.
      Alors, selon toi, je suis peut-être une personne extraordinaire mais tu es bien plus, et ça n’importe qui peut te le dire, il n’y a qu’à te regarder.
      Regarde quel ravissant être tu fais !
      Ne l’oublies jamais non-plus 🙂
      (Pour ce qui en est de la chanson je la connais et l’aime beaucoup, je l’ai découverte le mois passé sur Spotify et me demande pourquoi je ne l’ai pas ajoutée à ma liste !)
      Je t’embrasse ma belle, passe une belle soirée ♡

Laisser un petit mot

Newsletter
Abonne-toi pour être notifié.e de toutes les nouveautés
%d blogueurs aiment cette page :